LE DEUIL

Découvrir l’histoire et le patrimoine du Québec

Par Vicky Lapointe

Cimetières, patrimoine pour les vivants*

Le cimetière est le reflet de la société, ses valeurs et ses croyances. L’ouvrage «Cimetières , patrimoine pour les vivants» discute du cimetière québécois, selon une perspective historique et ethnologique. L’ethonologique Jean Simard et le photographe François Brault ont participé, avec onze collaborateurs à cet ouvrage. Les auteurs démontrent que les cimetières font partie du patrimoine du Québec et qu’ils peuvent nous en apprendre beaucoup sur notre société.

La première partie de cet ouvrage, retrace l’évolution des cimetières jusqu’à nos jours. On y apprend entre autre, qu’au Québec, des gens de l’élite ont été enterrés dans des cimetières ad sanctos (en -dessous de l’église) jusqu’au 20e siècle.

La deuxième partie souligne que pendant longtemps, la tradition dictait le rituel de la mort. Par exemple, pour être enterré dans la partie consacrée du cimetière catholique, il fallait correspondre aux normes sociales. Étaient exclus les ivrognes, les athées et les personnes aux moeurs discutables.

Ensuite les auteurs montrent que le cimetière a perdu progressivement son caractère religieux. Pour terminer, on analyse le langage des monuments funéraires. On se penche aussi sur la préservation des cimetières. L’exemple du cimetière Saint-Maurice de Thetford Mines m’a particulièrement frappé.Ce cimetière a été recouvert de pierres concassées, malgré l’opposition des paroissiens et avec la bénédiction du curé. Qu’elle honte!

Ce livre nous fait découvrir les cimetières. Certains monuments sont de magifiques oeuvres d’art. Ils sont mis en valeur par les photos de François Brault. Un livre impressionnant qui suscite la réflexion. Ne laissons pas ce patrimoine dépérir!

*Cimetières, patrimoine pour les vivants. Par Jean Simard, François Brault et coll. Éditions GID, 2008, 452 pages